Schneider Electric : une entreprise handi-accueillante

Schneider Electric : une entreprise handi-accueillante
Astrid PERDRIX et Richard PEROT, Coordinatrice Nationale Handicap et Credit Manager
publié le 04 juin 2013

Mobilisés pour rendre l’énergie sûre, fiable, efficace, productive et propre, Schneider Electric et ses plus de 140 000 collaborateurs ont réalisé 24 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2012 en s’engageant auprès des individus et des organisations afin de les aider à tirer le meilleur de leur énergie. En ligne avec son programme d’entreprise et ses principes de responsabilité sociale, Schneider Electric mène une démarche volontariste pour améliorer l’accessibilité de TOUS ses sites du territoire, industriels et tertiaires. 

Déployer le projet accessibilité, c’est faire de Schneider Electric une entreprise handi-accueillante : ouverte à tous, non discriminante et responsable vis-à-vis de ses clients, fournisseurs et collaborateurs…
 
Le point de vue du chef de projet :

Astrid PERDRIX, coordinatrice nationale handicap pour Schneider Electric.
 
A quel(s) enjeu(x) répond ce projet ?

Pour nous et au-delà de notre Accord de groupe sur l’emploi des personnes handicapées,  il y a un double enjeu.
D’abord Global :

Favoriser l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap ; on sait bien que si nous n’améliorons pas l’accessibilité des Etablissements, les  candidats  auront plus de difficulté à accéder à un emploi. Quand on sait que le taux de chômage de la population en situation de handicap en France atteint plus de 20%, l’accessibilité doit être une priorité !
 
Et plus directement, au niveau local c’est :
  • Permettre à nos collaborateurs de conserver leur emploi. Cela signifie : aménager les lieux de travail, leur donner la possibilité d’être autonome dans leur déplacement au même titre que n’importe quel collaborateur du groupe.
  • accueillir nos clients et fournisseurs en situation de handicap, dans les meilleures conditions.
  • Recruter des compétences y compris recruter et former des alternants en situation de handicap.
  • Anticiper sur de futurs projets de construction ou rénovation et former les acteurs locaux aux enjeux et règles en matière d’accessibilité
Comment êtes vous parvenu à coordonner le déploiement de ce projet sur l’ensemble des sites de votre entreprise ?
 
Ce projet a été sponsorisé par le Directeur des relations clients France et l’ensemble des directions de site et HR de nos Etablissements tertiaires et industriels ont été mobilisés pour s’engager dans une démarche d’amélioration continue.
La bonne compréhension des enjeux, des risques , la cohérence du déploiement sur le territoire et la motivation des équipes sur le terrain ont permis de réussir ce déploiement.
 
Aujourd’hui 100% des sites ont répondu positivement à la démarche.
 
Témoignage de Richard PEROT, Credit Manager pour Schneider Electric.
 
Pouvez vous nous présenter le projet Accessibilité auquel vous avez contribuez sur votre site ?
 
La mise en place par la mission handicap d'un groupe de travail accessibilité à vraiment changer la vie des personnes atteintes de handicap et ce dans un laps de temps assez court. 

Après avoir lancé des diagnostics accessibilité de tous les sites France, des réunions de débriefing ont été organisées par les responsables de site avec les CHSCT, la médecine du travail et nos collaborateurs en situation de handicap. Cette approche "équipe" à permis de rester pragmatique et efficace... les travaux ont été priorisés et on débutés dans la foulée !
 
 
Et quelles améliorations avez-vous pu constater sur votre lieu de travail ?
 
Sur mon site, la porte d'entrée du bâtiment avec laquelle je me battais régulièrement à été remplacée par une porte automatique. Cela à contribuer à rendre mes arrivées comme mes départs plus confortables et moins aléatoires...
 
De même, la mise en place de chaise d'évacuation à été un plus notable. En terme de sécurité évidemment mais surtout, cela a contribué à rassurer tout le monde ... La chaise est disponible juste au cas où !
 
J'ajoute que les tests se sont déroulés dans la bonne humeur et avec la majeure partie de mon équipe. Cette expérience partagée a constituée un vrai stage de "team-building"... Aujourd'hui les gens de mon département ont quelque chose de positif  en commun... le handicap !