“ C’est très enrichissant d’encadrer des personnes motivées au profil atypique “

“ C’est très enrichissant d’encadrer des personnes motivées au profil atypique “
Annie Lapert, Responsable Logistique Sociale
publié le 07 juin 2012

 

L’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap s’améliore, mais le handicap reste un tabou au sein de l’entreprise lorsque celui-ci est visible. En charge d’une personne en situation de handicap, Annie Lapert Responsable Logistique Sociale au sein de Schneider Electric nous fait part de son sentiment et de son expérience en tant que manager.

 

Quelles sont vos fonctions au sein du Groupe Schneider Electric ?

Je suis responsable Logistique Sociale, je gère la restauration entreprise au niveau de Grenoble où nous avons 7 restaurants et je consolide les chiffres de la restauration des  20 restaurants de Schneider France. Je suis également en charge du transport des salariés domicile-travail, de la communication et animations des sites de Grenoble (5 000 personnes), ainsi que des services aux résidants (comme la conciergerie d’entreprise).

 

En général, comment est perçu le handicap au sein de l’entreprise ?

Il est de mieux en mieux perçu au sein de l’entreprise, mais la plupart des personnes en situation de handicap ont un handicap non visible, lorsque celui-ci est visible les salariés se sentent plus gênés et les préjugés sont plus fréquents.

 

Quelles actions de sensibilisation mettez-vous en place pour éviter les éventuels stéréotypes et préjugés ?

Le serviceHandicap et diversité de Schneider Electric met en place des actions de sensibilisation notamment en direction des managers, ainsi que des outils et des moyens d’action à leur disposition pour faciliter l’emploi de personnes en situation de handicap ou maintenir en emploi les collaborateurs. Cela permet de parler du handicap plus facilement et de lever les tabous au sein de l’entreprise. 

Actuellement je suis en charge d’une personne en situation de handicap, qui a des problèmes au niveau des vertèbres, suite à un grave accident de ski. Lors de son arrivée j’ai choisi de ne pas communiquer sur son handicap, je préfère laisser le choix à la personne concernée de parler de son handicap.

 

Comment avez-vous fait pour intégrer cette personne en situation de handicap ?

Je ne fais aucune distinction entre une personne valide et une personne en situation de handicap. Le poste de travail doit être prêt, bureau, ordinateur, boite mail,... Si le handicap nécessite un aménagement particulier nous prenons les mesures nécessaires.

Pour cette personne nous avons décidé, avec la médecine du travail, l’assistance sociale et le service Handicap et Diversité d’installer un siège ergonomique, Schneider Electric a également pris en charge le financement  du siège ergonomique de son école, car elle est actuellement en BTS Assistant Manager en Alternance.

 

Pensez-vous qu’une personne en situation de handicap peut apporter une nouvelle dynamique au sein d’une équipe voire de l’entreprise?

Oui, car ce sont des personnes très motivées, qui du fait de leur handicap mettent tout en œuvre pour s’en sortir et s’appliquent d’avantage dans leur travail. De nombreuses personnes en situation de handicap sont obligées de se reconvertir professionnellement, cela nécessite énormément de motivation et d’envie. C’est forcément un atout pour un service mais aussi pour l’entreprise.

 

Quels sont les avantages et les difficultés de manager un travailleur handicapé?

De part leurs expériences et leur vécu les personnes en situation de handicap  ont une grande ouverture d’esprit et une vision plus positive, elles ont envie de réussir et doivent s’adapter à leur nouvelle vie. En tant que manager c’est très enrichissant d’encadrer des personnes motivées au profil atypique.

En revanche cela demande plus d’attention et de communication. Il faut canaliser cette énergie positive pour préserver la santé du salarié mais aussi à vis-à-vis du regard des autres salariés.

 

Avez-vous des conseils à donner pour avoir les bonnes attitudes managériales ?

Manager une personne en situation de handicap est un travail au quotidien. Il est très important de bien préparer l’arrivée d’un salarié, qu’il soit handicapé ou non. Etre à l’écoute et avoir un regard  constant afin d’éviter tout sentiment d’isolement vis-à-vis des autres salariés. Sinon il est préférable d’être ouvert aux différentes personnalités et d’essayer le plus possible d’anticiper les situations.

 

 

Propos recueillis par Olivier Angelini